NAVIGATION

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 壊れた Faith in calamity | 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teresa M. Ackermann
Hybride de : /
Messages : 215
Disponibilités : tous les jours

Feuille du perso
Race: /
Age: 36 ans
Double/Triple compte: Jannah | Andromaque Rolzhausen | Zelda Goldsmith
avatar
@ Thug

MessageSujet: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 0:46



Teresa M. Ackermann




 

Informations

Nom : Ackermann
Prénom : Marie Therese, mais tu as changé ton patronyme pour Teresa Maria. C'est presque pareil mais ça change tout de même.
Surnom : Ria pour les intimes.
Age :  36 ans
Sexe :  Féminin
Orientation Sexuel :  Bisexuelle
Statut Social (hum):  Très aisée, que ça soit grâce à tes origines ou par ta retraite militaire.
Métier (hum): Militaire (Major) à la retraite. Actuellement bonne sœur (du moins, pour sauver les apparences). Elle est actuellement propriétaire et Mère d’une église reconnue pour ses fidèles. Elle est surtout reconnue pour ses discours provocants et son côté extrémiste voir presque satanique. Bien qu’elle reçoit les foudres des protecteurs des hybrides, elle semble intouchable en raison de son statut social, et ce malgré les menaces de mort qu’elle peut recevoir.

Groupe : Oppresseurs (voir grade à la fin)
Autre: Tu es née en France mais a vécu ton enfance en Allemagne en compagnie de ton père. Tu parles couramment le français et l'allemand avec des bases d'anglais, de chinois et de russe suite à des expéditions à l'étranger.

Derrière l'écran

Comment a-tu découvert le forum : Toujours annuaires ~
Comment le trouve-tu :  Il est swagg, wala wala ~
Des idées pour l'améliorer ? : Pour le moment, rien ~
Tes disponibilités : Dès que je reprends du service à 100%, tous les jours ~
Les codes du règlement (5 parties):  Validé by the cat
Surnom/Puf :  Subway ~


Physique
Elle te fixe, de son sourire faussement naturel, te tendant ce vêtement divin dont tu sembles te moquer ouvertement. « Ce n'est pas mon style Abigaëlle, tu le sais bien. » Tu lui souris en retour, moqueur et malsain, jouant de cette relation interdite entre vos deux corps. Elle reste là à te contempler, silencieuse et soumise à tes désirs. Tu finis par te retourner vers elle, nue et désarmée, à sa merci la plus totale. Tu sembles imposante du haut de ton mètre soixante-dix-huit pour un poids imposant sans faire de toi un obèse adepte de la mal bouffe, non, un audacieux soixante-quinze kilos de muscle et de formes proportionnées, malsain 95E que tu ne caches jamais. Une peau blanche, marquée de cicatrices multiples, de tatouages significatifs et de scarifications, des bras puissants, concluant tout cela en une carrure presque masculine. Masculine reste tout de même un bien grand mot, toi possédant ce charme diabolique envoûtant les hommes comme des vulgaires objets, juste bons l'espace d'une nuit, t'en délaissant déjà le lendemain.

Elle s'est simplement approchée de toi, agrippant ses doigts salis à ta taille, plongeant ses yeux dans les tiens, sans jamais rien ajouter. Deux billes jaunâtres, partant presque vers un vert anis, joueuses, malicieuses, remplies d'arrière-pensées salaces et malsaines. Se voyant déjà déchirer ce corps angélique t'ayant voué servitude et foie jusqu'à anéantissement. Des lèvres pulpeuses s'étirant en un faible sourire amusé, moqueur et dégoutant. N'arrivant même pas à supporter cet être prêt à tout pour obtenir grâce de ta personne et être reconnue comme égale à ton ombre. « Je ferais tout pour devenir votre ombre ma Mère. »

Nouveau sourire, laissant même s'échapper un petit rire écœuré en portant une main à ta frange. « Voyons ma Fille. », ce n'est qu'un jeu entre vous, ces appellations aux relents nauséabondes, ces coups de théâtre et ces prières sans conviction. Replaçant une mèche de cheveux derrière ton oreille, tu la délaisses, lui passant simplement à côté de ton déhanché démoniaque. Tes cheveux tombant nonchalamment contre ton dos, longs, fins, légèrement ondulés. Fierté féminine atout de ton charme auquel tu ne trouves aucun intérêt. Terminant dans le creux de tes reins, telle une cascade d'argent à la frange quelque peu ébouriffée, encadrée par deux longues mèches cachant parfois ce regard haineux. D'un naturel pourtant si blond, ils ont fini décolorés, simple caprice d'enfant ne t'ayant jamais lâché, ne t'enfonçant que plus profondément dans ce statut de marginale. Te coiffant la plupart du temps à l'aide d'un foulard, les laissant simplement tomber d'un côté sans y toucher, considérant ça comme une perte de temps.

Tu portes simplement tes doigts à ce paquet rouge, sortant ce bâton de tabac tant désiré pour le porter à tes lèvres, le tenant d'une façon masculine, presque sauvage. C'était ta manière d'être et de faire, violente, agressive.

Mais surtout provocatrice.

Tes mimiques, tes poses, mais surtout ta manière de d'habiller. Toi pourtant si prude lorsque tu entres dans cette église, semblable à une sainte nitouche n'assumant pas son corps, gênée et rougissante, bégayant à chaque remarque d'un homme. Ce n'est encore qu'une facette, te dévêtant de ces habits ignobles à tes yeux, haut le plus court possible ou encore trop grand, vestes et pantalons de cuir, cuissardes de motarde. Shorts, jupes, chemisiers, tout ce qui attire l'œil te plaît, tout ce qui fait se retourner les hommes te convient. Tu te dois d'attirer l'attention, c'est une obligation.
Abigaëlle accourut vers toi lorsque ton regard se posa sur son corps, te tendant tes accessoires tant aimés, t'aidant à accrocher cette énorme croix, déposant tes bagues et tes bracelets sur ta coiffeuse, cherchant d'un geste rapide tes deux piercings au lobe de ton oreille dans les tiroirs, refusant de faire attendre sa déesse.
Caractère
Malheureuse bonne sœur au triste destin, à l'utopie délabrée, aux dessins malsains et aux idéologies détraquées. Toi que personne ne peut supporter et gérer. L'indomptable femelle destinée a renversé Dieu. Tu sembles calme, sereine et presque paisible, fixant ce monde de ton sourire rayonnant, charmant tes semblables de tes mimiques enjouées, masquant ce que tu es vraiment derrière cette nitouche que tu joues à la perfection.

Les gens te disent douce et amicale, joyeuse et maternelle, toujours là à aider ton prochain, pour aider les pécheurs à trouver le pardon. Faisant toujours passer les autres avant ta petite personne. Trop bonne et généreuse pour l'être vraiment, cachant forcément un secret derrière ces adorables sourires et ces paroles trop douces.

Vraiment, duper les gens semble être l'une de tes plus grandes qualités. Tout comme te cacher derrière cette carapace malsaine que tu t'es construite après toutes ces années, dans le but d'endormir et posséder, de mettre à tes pieds et ainsi mieux piétiner.

Toi, normalement si mauvaise et irascible, dangereuse et violente. Aucun état d'âme, abattant de sang-froid, dans le but de monter en grade, de devenir plus forte et ainsi d'échapper à la fatalité humaine, cherchant à détrôner ce dieu infâme ne voulant te léguer sa place tant espérée. Tu n'es qu'une tête de con égoïste, ne pensant qu'à toi en permanence, délaissant les autres, justes nés pour te servir. Tu ne sembles porter aucune affection envers tes semblables, ou le strict minimum pour les garder dans ta poche. Non, aucun sentiment autre que la rage ne semble émaner de ton corps, t'isolant toujours lorsque tu dois te repentir, demander pardon à Dieu ou encore dégringoler de ce piédestal dépassant l'espèce humaine et ses défauts sentimentaux.

Et c'est surement ce manque d'émotions qui fait de toi cet être improbable, impossible à cerner et à appréhender, ne pouvant connaître ta réaction, tout aussi capable de frapper que de laisser fuir, d'agir telle la mère de Dieu ou comme son bourreau. Toi vulgaire dépravée salissant le nom de ton seigneur de ton ignoble langage pourtant si soutenu lorsque tu le souhaites. Toi qui connais les charmes féminins et sais t'en servir pour obtenir tout ce que souhaites.

Belle narcissique impatiente et envieuse, souhaitant tout obtenir lorsque tu le souhaites, homme, femme, argent, pouvoir, arme. Domination absolue aux relents sournois et rusés. Tout semble calculé, de l'ondulation de tes mèches aux cris poussés, en passant par tes sourires vicieux et indécents. Tout en permanence semble prévu depuis des siècles, toi affirmant maîtresse de ton destin et de ton utopie ne pourrais être considéré comme l'instrument des péchés de Dieu. Les sept horreurs de l'homme à toi toute seule, blasphème suprême ne pouvant se repentir et désirant broyer celui l'ayant abandonné. Brute impardonnable, chasseuse agile se moquant de tes proies, vive irascible ne supportant l'irrespect à ton égard, replaçant les imprudents à leur place d'esclave.

Tu n'es qu'une brute pour certains, qu'un être frappant et déchirant, jurant par la force pour apposer son idéal, mais tu n'es pas que ça. Rusée, sournoise et intelligente, fine stratège reconnue de l'armée, menteuse de renom et pourrie jusqu'à la moelle.

Juste semblable à une marionnette déchue.

Histoire
Une gifle qui claque, des bruits qui retentissent, des pleurs déchirant les cieux. Cris, douleurs, tristesse, désespoir sans fin. Une vie dictée mot pour mot, une éducation trop stricte pour une fillette si jeune enlevée du cocon familial par un père militaire. Instruction catholique qui te coûta cher, obligée et restreinte à vivre parmi tes semblables, pauvres femmes sans âmes que vous étiez, délaissées par les hommes et simplement bonnes à s'occuper des générations futures tandis qu'eux, être de sexes masculins, partaient en guerre pour protéger nation et pays, femmes et enfants.
Toi, tu étais une de ces enfants délaissées, offertes à ces mères strictes et élevées aux bâtons, aux leçons apprises sur le bout des doigts et aux prières que tu n'as jamais comprise. Pourquoi t'avoir enlevée à cette mère dont tu ne sais rien si c'était pour t'envoyer dans ce genre d'endroit sans jamais revenir ? Si ce n'est pendant les vacances scolaires où il ne faisait que te mener la vie plus dure. Cris, douleurs, tristesse, désespoir. Tu n'étais qu'enfant battu devant ce père alcoolique et traumatisé par la guerre, terrorisée par cette seule présence masculine que tu admirais malgré tout. Il était ta seule et véritable famille, lui qui aurait pu te laisser définitivement à ces mères malsaines te détestant. Toi l'enfant modèle et admirée par ta beauté et tes bouclettes dorées.

Et alors que les autres venaient à te plaindre lors des retours au couvent, couverte de bleus et blessures, tu n'en disais rien, silencieuse et respectueuse envers le traitement immoral de ton père envers ton corps et ta personne, encaissant simplement les coups, presque heureuse d'être utile à cet homme que tu aimais plus que tout.

C'est vers tes dix-sept ans que tu as commencé à te poser ces questions existentielles sur l'existence de ton Seigneur, « Pourquoi ne serait-ce pas qu'une raclure pourrie jusqu'à la moelle ?! S'il était si bon que ça, jamais il ne m'aurait enlevé mon père ! », Cette phrase, tu l'as hurlé à de maintes reprises dans l'enceinte de ce couvent, te débâtant, déchirant, griffant mordant. « Elle est possédée par Satan ! » Avaient-ils répondu, te jetant dehors telle une moins-que-rien, te traitant de monstre. Toi pauvre enfant ayant perdu son père d'une balle dans le front et laissé là, à pourrir dans un coin.

Est-ce par admiration que tu as rejoint l'armée ? Ou par désespoir ? Dans le but de faire souffrir et d'écraser ceux qui se sont dressés devant la réussite de ta petite vie, toi qui avais tout pour réussir ? Ils te disaient habitée par le Diable, animée par Satan ou dressée par Judas. Tu n'étais qu'une frêle jeune femme parmi ces montagnes de muscles, petit insecte à la coupe carrée entre ses êtres aux hormones trop développés, trop tactiles, trop proches de ton corps. Tes premières années ne furent que chaos, simplement vue comme un jouet vivant, comme un être inférieur juste né pour satisfaire des plaisirs primaires. Jamais ils ne t'ont considéré comme leur égal malgré tes résultats bien supérieurs à la moyenne, malgré tes primes et tes montées en grade, personne ne te voyait comme semblable. Traitement de faveur, machisme, rires salaces ou mauvais regards. Un monde de chantage et de menaces dans lequel à baigner ton père durant toutes ces années.
Était-il comme eux ? Avaient-ils traité une femme de cette manière ? Tu n'en savais rien, mais ils n'ont fait que forger un peu plus cet esprit d'acier qui t'accompagnera jusqu'à ton dernier souffle. Les moqueries, les rires, les attouchements, jamais ils ne partiront, jamais ils ne te laisseront, hantant ton corps et ton esprit en permanence.
Mais jamais ils ne t'ont dégouté, toi éduquée d'une manière totalement contradictoire, encore naïve et imparfaite, incapable de comprendre certaines remarques, certaines paroles, certaines accolades. Jamais tu ne les as repoussés, ne sachant même pas comment d'y prendre, comme si tu n'étais qu'une enfant dans ce corps devenant petit à petit celui d'une femme.
Et tout cela jusqu'à tes vingt-trois ans, montant toujours en grade et en respect, passant d'être génétiquement inférieur à être hiérarchiquement supérieur, déployant toute sa force et son savoir stratégique dans ces guerres sans fin. Monstre de première ligne fusillant, égorgeant, savourant, sans jamais te repentir. Peut-être que Dieu, vous aviez créé pour vous entretuer ? C'était avec cette vision religieuse que tu continuais tes massacres pour une divinité déchue, te fichant bien des pleurs et des cris. Tout était acceptable lorsque Dieu le décidait.

Puis tu l'as rencontré, cet Allemand au regard glacial, tout frais venu et déjà premier de sa promotion, une bête de combat dans tous les sens du terme. Ton existence même au masculin, cette même idéologie de la guerre, cette même pulsion animale et cette même attirance qui vous relia rapidement, l'espace d'une vulgaire nuit où le peu d'humanité encore encré dans vos corps disparu en même temps que les cris.

Peut-être t'avait-il charmé et fait sien dans le simple but de monter en grade ? Pour profiter de ta chair si rare dans ce milieu ? Pour prouver sa dominance et sa supériorité aux autres ? Tu n'en fichais bien, tant qu'il restait à tes côtés pour t'épauler, faisant de vous les nouveaux Bonnie et Clyde des années deux mille, dans un contexte très différent effectivement, mais dans cette même optique de meurtres en duo.

Klaus était devenu ton ombre et tu étais devenu la sienne, vivant l'un pour l'autre, vous soutenant l'un comme l'autre. Deux démons se battant pour leurs idéaux, se moquant bien de la société et des autres, se sentant déjà supérieurs à cette bande d'insectes inutile.

Peut-être étiez-vous trop sûrs de vous ? Pensiez-vous réussir cette mission sans problème ? Votre histoire avait commencé depuis cinq ans et du haut de tes vingt-huit ans tu voyais déjà cette vie se terminer dans quelques années, partir à la retraite à tes quarante ans et peut-être vivre le grand amour aux côtés de cet homme te faisant tourner la tête ?

S'ils n'avaient pas existé, oui, cela aurait pu se terminer en conte de fées, avec cette fin trop rose où les héros finissent heureux avec une belle brochette de bambins. Peut-être que finalement, Dieu t'avait puni de ce comportement de dépravée ? Peut-être qu'avoir écarté tes jambes trop souvent et ouvert ta bouche de cette manière t'avait causé des torts ?

Une simple mission qui s'était transformée en cauchemar. Tes supérieurs t'avaient envoyé en France pour t'occuper d'une histoire assez particulière : faire taire un groupe de personne nommé « hybrides » qui commençaient à devenir un peu trop bruyant d'après les autorités locales qui n'arrivaient pas à gérer ces êtres génétiquement supérieurs à l'humain. Klaus t'avait bien évidemment accompagné, pensant même un terme à ces fauteurs de troubles en moins de deux, mais ce fut le contraire.

Ils avaient tout prévu en préparant cette embuscade que tu n'avais pas vu venir, vous prenant de court sans se faire prier, vous pourtant si puissants et imprévisibles, vous êtes passé du prédateur à la proie en quelques instants. Des secondes se transformant doucement en éternité lorsque son sang gicla sur ton uniforme, égorgé devant tes yeux, sans aucune pitié. Pris au dépourvu devant ces êtres si semblable à vous et pourtant si différents, possédant ces attributs animaux si écœurant à tes yeux. Comment avaient-ils pu effleurer son corps ? Comment avaient-ils osé lui trancher la gorge de cette façon ?

Tes supérieurs t'avaient demandé de les capturer vivants, mais il n'en fut rien, ne laissant qu'une mare écarlate derrière toi qui avait fini grièvement blessé mais vivante. Restant simplement là à attendre la mort en serrant ce corps déjà froid contre toi. Tu aurais voulu mourir à cette époque, mais une petite voix te hurlait que tu ne pouvais finir de cette manière, qu'il fallait te venger et leur montrer la supériorité humaine. Toutes ces années de réclusion féminine allaient t'aider à t'en sortir, promettant à cet homme ayant partagé ta vie que cette mort ne serait pas vaine et qu'ils allaient tous mourir jusqu'au dernier. Même si tu devais les égorger un par un.
Tu quittas l'armée suite à ta blessure, délaissant ton grade de major et partir vivre dans les quartiers aisés de Paris, celle capitale française dans laquelle tu achetas l'église du coin pour la faire tienne et devenir ce que tu avais toujours détesté : bonne-sœur au service de Dieu.

Huit ans se sont écoulés entre-temps, de longues années durant lesquelles tu n'as fait qu'augmenter en relations, ton ancien statut de militaire et femme fatale y étaient pour quelque chose, posant un pas dans cette politique malsaine, utilisant charme, argent et chantage pour faire tomber tes proies comme des mouches. Tu pouvais tout faire et tout quémander, tout supplier et tout réaliser.
Ils étaient tous à tes pieds, toi qui jugeras devant Dieu d'exterminer ces sales races d'hybride et faire retrouver à l'homme ce sang pur qu'il avait perdu depuis plusieurs années.

C'est dans cette optique que tu fondas cette secte secrète, prête à tout pour parvenir à tes fins ...


© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par Teresa M. Ackermann le Dim 14 Déc 2014 - 20:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Maître de : Ma pelotte
Hybride de : Mads
Messages : 1423
Disponibilités : Plus le soir et le week end

Feuille du perso
Race: Neko
Age: 19/20 environs
Double/Triple compte: Rose Valey, Hannah Ti, Kaysha
avatar
@ Neko Kawai

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 0:49

Rebienvenue et bon courage pour ta fiche mwa


#009900 Miaw


Merci Pride, Lou, Free, Yuka, Kanami et Dewey !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mastersandnekos.forumactif.org/
Teresa M. Ackermann
Hybride de : /
Messages : 215
Disponibilités : tous les jours

Feuille du perso
Race: /
Age: 36 ans
Double/Triple compte: Jannah | Andromaque Rolzhausen | Zelda Goldsmith
avatar
@ Thug

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 10:35

Merci à vous, keur

Je précise pour Hayden et Arthur que j'oublie pas nos RPs, mardi c'est répondu normalement, sinon fouettez moi ~

J'essayerai de vous sortir le caractère ce soir avant de partir mourir sous mes dossiers, mais comme je l'ai dit à Mélo, ma fiche sera finie fin de semaine prochaine (non parce que je dois résumé mon histoire de huit / neuf pages word minimum, wala wala ;A; ), et merci Hayden ♥

Kida, m'voyons, les allemandes (et les russes) sont les meilleures, fais gaffe à tes petites fesses si tu veux rester en vie ou en un seul morceau ಥ⌣ಥ
(Sinon, question d'habitude pour ce genre de personnage, les ex-militaires c'est mon dada ♥ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude
Messages : 69
Disponibilités : Pouf pouf/20

Feuille du perso
Race: Hybride Hibou (Grand-Duc d'Europe)
Age: 24 ans
Double/Triple compte: La cutiness incarnée et un croyant
avatar
Hybride Rebelle F

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 11:07

AAAAAH! Non! Pas la doctoresse T-T

Je plaisante. Je te souhaite une rebienvenue, en espérant que tout ira bien pour ta fifiche. (Et oui, les ruskovs et les Porteur de moustache allemands sont de bonnes personnes ♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuto
Maître de : Lyara ♥
Hybride de : /
Messages : 89
Disponibilités : Week-end et vacances

Feuille du perso
Race: Neko
Age: 18
Double/Triple compte: Misa Klein
avatar
Hybride Rebelle M

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 12:04

Re-bienvenue à toi ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashimi Mugen
Maître de : Angel Howard & Aya
Messages : 429
Disponibilités : Dès que le Kana'Signal est activé.

Feuille du perso
Race: Humain
Age: 19 ans
Double/Triple compte: Eos Ygieis / Vincent Brooks
avatar
@ Twilight Eyes

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 13:56

Bienvenu à toi ma Némésis.



Arigato Elliot-Sama pour cet avatar splendide :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liberty-Bell
Messages : 28
Disponibilités : 7/7

Feuille du perso
Race: Tora
Age: 16 ans
Double/Triple compte:
avatar
Hybride Docile F

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 14:42

Re bienvenue




Merci Leissa pour le vava et la signa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore Bankai
Maître de : Keitaro
Messages : 620
Disponibilités : Plus en soirée et le WE

Feuille du perso
Race: Humaine
Age: 18
Double/Triple compte: Haruka/ Yuna
avatar
@ Force Douce

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Sam 13 Déc 2014 - 18:38

Rebienvenue et bon courage pour ta fiche ^^



Merci Yuka, Lairos et Pride:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mastersandnekos.forumactif.org
Teresa M. Ackermann
Hybride de : /
Messages : 215
Disponibilités : tous les jours

Feuille du perso
Race: /
Age: 36 ans
Double/Triple compte: Jannah | Andromaque Rolzhausen | Zelda Goldsmith
avatar
@ Thug

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Dim 14 Déc 2014 - 20:35

So much feels, keur sur vous et vos petites fesses ♥

Je viens juste de finir ma fiche, je trouve l'histoire tellement à chier mais wala, j'espère que la deuxième personne ne sera pas trop lourde à l'écrit, autant j'adore écrire avec et l'inspiration vient plus facilement, autant j'ai peur de ne pas encore bien la maîtriser.

Il est donc 20h30 et je n'ai rien corrigé, si vous tombez dessus avant le prochain edit (je préviendrai dans ce post), ça veut dire que j'ai pas corrigé les fautes, mais ça va venir !

Kana, j'ai vu ton update des groupes sur les Oppresseurs, vu que la formation de la secte vient tout juste de commencer, je n'ai pas voulu balancer trois cent lignes dessus, simplement une conclusion pour laisser place à une plus grande liberté de mouvement (je ne comprends même pas ma phrase, joli ! ), mais si quelque chose ne te convient pas dans l'histoire, le caractère ou quoique ce soit, dis le >w<

Ah, note lambda et inutile, dans le physique je parle d'une certaine "Abigaëlle" qui n'apparaît pas dans l'histoire, ce n'est pas un oubli mais juste un désir de parler de manière très superflu de cette bonne-soeur au caractère proche de celui de Teresa. Peut-être que je la proposerai en prédéfini mais je ne le sais pas encore.

BREFOUILLE, j'espère que ça vous plaira !

EDIT : Bon, normalement c'est potentiellement corrigé



THUG LIFE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashimi Mugen
Maître de : Angel Howard & Aya
Messages : 429
Disponibilités : Dès que le Kana'Signal est activé.

Feuille du perso
Race: Humain
Age: 19 ans
Double/Triple compte: Eos Ygieis / Vincent Brooks
avatar
@ Twilight Eyes

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   Dim 14 Déc 2014 - 20:56

Je vois pas de problèmes dans la fiche; je te valide donc et te propulse au rang de chef des oppresseurs comme convenu avec Mel' .

Pas besoin de te rappeler d'allez poster le lu et approuver et de recenser ton avatar j'imagine ^^ .
Enjoy ~



Arigato Elliot-Sama pour cet avatar splendide :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 壊れた Faith in calamity | 100%   

Revenir en haut Aller en bas
 

壊れた Faith in calamity | 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» Shopping Trip [Faith]
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Enterrement de Koloko et Faith...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master & Néko V1 :: ~ GESTION DU PERSONNAGE ~ :: Présentations validées-