NAVIGATION

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jannah
Messages : 51
Disponibilités : tous les jours

Feuille du perso
Race: Cerf
Age: 26 ans
Double/Triple compte: Teresa M. Ackermann | Andromaque Rolzhausen | Zelda Goldsmith
avatar
Hybride Rebelle F

MessageSujet: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   Ven 31 Oct 2014 - 0:40






Jannah Wang

 

Informations

Nom : Son nom de famille semble être Wang, mais elle ne connaît pas son père et sa mère a toujours refusé de lui dévoiler son nom
Prénom : Jannah (prononcé Yannah)
Surnom : Elle était surnommée "La chienne errante" à l'époque à cause de ses cicatrices et tatouages et de son habitude à frapper tout ce qui était en mesure de parler.
Age :  26 ans
Sexe :  Féminin
Orientation Sexuelle :  Homosexuelle
Statut Social (hum):  /
Métier (hum): D'après certaines rumeurs, elle participerait à des combats de rues illégaux organisés par un groupe d'hybride rebelles.
Race (hyb) : Cerf (Elle possède des bois sur le haut de son crâne mais l'un d'entre eux s'est brisé)
Groupe : Hybride rebelle
Autre : Elle est originaire de Malaisie, parle couramment malais et français malgré son accent. Ses bases d'arabe permettent de lui faire comprendre une conversation et elle est connaît quelques mots, mais est incapable de communiquer dans cette langue correctement.
Derrière l'écran

Comment a-tu découvert le forum :  Annuaire ~
Comment le trouve-tu :  Classe pour le moment, j'attends de mieux visiter +w+
Des idées pour l'améliorer ? : Rien pour l'instant
Tes disponibilités : Je suis en première gestion administration, avec 45min de bus le matin (levé à 5h30), bientôt en stage + examens de décembre, mais je reste très présente
Les codes du règlement (5 parties):  Croc
Surnom/Puf :  Subway


Physique
Jannah elle n'attire pas l'œil avec ce corps si mal entretenu, aux multiples tatouages colorés, aux décolorations et à la peau pleine d'imperfections, aux dents jaunies par la cigarette. Jannah c'est un mètre soixante-huit et cinquante-deux kilos de chaire d'hybride, de mutilations et de cicatrices. Jannah c'est la combattante sans muscles, celle dont on se moque et celle qui a toujours massacré. La basanée de Malasie. Celle aux longs cheveux d'un marron sale, étant passé par le blond et le roux avant de revenir au naturel, cassants et abîmés, aux pointes crochues qui mériteraient bien un bon allez retour chez le coiffeur. Une frange droite mal coupée à certains endroits.

Des coupes de cheveux improbables pour cacher tant bien que mal cette négligence enfantine. Des yeux à la fois vide et sérieux, dévoilant son lourd passé et les atrocités subies, leur dureté grisâtre, sale, presque malsaine, où personne ne veut y plonger pour s'y perdre, souvent désorientés. Jannah c'est la chiffonnière qu'on évite, celle au tatouage de cerisier sur le sein gauche et au dragon chinois dans le dos, à la lèvre inférieure éclatée et aux multiples cicatrices le long de ses bras. Celle aux piercings à l'arcade sourcilière et au nombril. La brune c'est un cerf, un animal sauvage, se battant pour se défendre, c'est pourquoi elle ne possède qu'un bois sur le haut de son crâne, le deuxième fut brisé lors qu'un violent affrontement, bien qu'il repousse petit à petit, il reste moins imposant. Jannah c'est la femme qui possède son charme sauvage, cette dangereuse liberté envoûtante aux formes cachées mais bien présentes.

Ce qu'on remarque chez elle, c'est son accent assez prononcé lorsqu'elle commence à jurer, sa démarche masculine et son style vestiaire. Jannah elle semble tout droit sortie de l'armée avec ses tenues aux motifs militaires, ses grosses rangers et ses sarouels, les mains dans les poches et une clope au bec. Une casquette portée sur le côté de son bois brisé. Des chaînes de partout, tantôt au cou ou aux poignets, elle possède encore trois plaques d'immatriculation rassemblées en un seul collier qu'elle garde autour du cou dans le but de se rappeler ce que les dieux lui ont fait subir.

(Concernant ses tatouages, le dragon oriental est symbole de sagesse et de puissance, mais dans le cas de Jannah, il s'agit plus d'un symbole de chaos et de destruction. Elle possède aussi une arme à feu aux côtés d'une boule de billard au chiffre « 8 » et d'une tête-de-mort symbolisant l'agressivité, la puissance masculine, un but à atteindre dans la vie, la vanité humaine et une protection contre la mort. Il se situe à l'intérieur de sa jambe gauche, près de son entrejambe. Comme paradoxe, sa branche de cerisier est symbole de féminité. Voilà, c'était l'instant symbolique tatouage)

Caractère
Jannah, on l'évite et on la regarde d'un œil prudent, comme si elle était prête à se jeter sur vous pour dévorer votre chair. On détourne le regard lorsqu'elle relève la tête pour poser son regard sur quelque chose et on chuchote lorsqu'elle est partie. On dit que le cerf est symbole de prudence, mais cela s'applique en particulier sur son entourage et pas sur sa personnalité propre. Jannah c'était une fongueuse jument libre et endurante, celle à qui on ne dicte rien et qui laisse le vent l'emmener là où bon lui semble.

La Malaisienne n'est pas forcément le genre de personne que l'on souhaite côtoyer, fille à problèmes, violente, agressive, colérique, impatiente, vulgaire (à noter qu'elle jure principalement en arabe) et aux manières déplacées, elle est l'exemple parfait des filles des rues vivant avec les moyens du bord. Elle n'hésite pas à frapper si le besoin se fait sentir, à mordre et à déchirer, tout ça dans le simple but de se protéger pour ainsi vivre une journée de plus. Malgré ses gènes d'herbivore prudent, Jannah reste la sauvagesse de son passée, la chienne enragée de Malaisie. Elle est agile, adepte du parkour et aux armes à feu, sans oublier ses poings qui sont d'après elle son véritable atout.

Fière, égoïste et à l'égo surdimensionné, Jannah est quelqu'un d'extrêmement respectueux peu importe les circonstances, elle déteste l'humiliation et la soumission, traitant chaque être comme étant vivant et ayant droit à une liberté si souvent privée. Même si l'irrespect lui sort par les yeux, elle semble avoir plus de mal à parler calmement à des maîtres sans en venir aux poings.

Mais ce n'est pas pour ça qu'elle n'est pas sociable, elle sait se contrôler, dévoilant alors une facette plus tranquille bien que blasée et froide, parlant sans peser les mots et sans penser aux circonstances qu'ils peuvent amener. Non Jannah, elle vit sa vie comme elle-même l'a dicté, vivant sa propre utopie, se servant des autres pour y arriver, manipulant les hommes, voulant prouver sa dominance et sa virilité.

Parce que Jannah, elle n'a pas grand-chose d'une femme au premier abord, il faut l'avouer. Elle aborde facilement les hommes, se montrant égale à eux, dominante, fière et imposante, leur prouvant sa supériorité. Elle se lie d'amitié, dévoile son humour noir et ne joue que sur les coups d'un soir, enchaînant parfois, se régalant de ses pulsions primaires faisant vibrer ses entrailles, mais elle n'en tire aucun plaisir. Elle peut dire ce qu'elle peut, ses réactions sont différentes lorsqu'il s'agit d'une femme, bien qu'une nouvelle fois dominante, Jannah est bien plus respectueuse, attentionnée et sensible, éprouvant un réel besoin de protection face aux regards inquisiteurs de la jante masculine. Après tout, c'est une féministe et homosexuelle refoulée.

Elle reste rancunière, mauvaise perdante et très lunatique, un moindre rien ne la faire craquer et le manque de chance l'énerve au plus haut point. Pour en rajouter une couche, c'est une fanatique du poker et des jeux du hasard mais la chance n'est jamais avec elle, l'empêchant de gagner des coups pourtant excellents. Jannah, elle n'est absolument pas pudique et n'a aucune honte à se dévêtir ou à porter des hauts courts, au contraire cela lui permet de dévoiler ses tatouages et ses piercings dont elle est si fière. Véritable tête de con, elle est bornée et fonce toujours dans le tas, refusant d'abandonner une idée qu'elle s'est mise dans la tête.

Histoire
Jannah, c'est une enfance douloureuse, aînée d'une famille de six enfants, venant chacun d'un père différent, d'une mère battue et prostituée. D'une enfance inexistante devant les responsabilités, d'une éducation faite dans les rues délabrées de Klang, voguant et jouant entre les énormes conteneurs du port le plus actif de la planète. C'est une vie de vols incessants pour nourrir correctement ses cadets. Ce n'est que douleur et souffrance, dépendance et cris. Coups et blessures, sang et alcool, cigarette et drogue. Jannah elle était habituée aux étrangers violents que sa mère avait pris l'habitude de ramener le soir, des pleurs incessants des deux jeunes jumelles terrifiées, des paranoïas des trois autres qui voulaient garder la tête haute sans se rendre compte de leur bêtise.

Jannah s'était la plus vieille et la plus réfléchie, celle qui avait sept ans de plus, celle qui devait tout gérer malgré son jeune âge. Celle que les autres respectaient, mais que certains haïssaient. Trop intelligente, sournoise, mauvaise, sans scrupules. Jannah c'était une boule de nerf prête à tout pour suivre, c'était une bête enragée massacrant ses ennemis, échappant aux forces de l'ordre, volant les riches. Tombant dans cette atroce dépendance qu'est la cigarette à ses treize ans, ne côtoyant presque plus sa famille, ignorant sa mère alcoolique de nouveau enceinte.

C'était du parkour à dix-sept ans, des agressions et relations à dix-huit ans, de la prison à dix-neuf ans pour violence aggravée et des tatouages à vingt. Sa mère perdait la raison petit à petit, s'en prenant à la plus âgée dès qu'elle venait à poser un pied dans la décharge servant d'habitat, la menaçant d'égorger ses sœurs si elle ne lui ramenait pas sa dose de drogue, c'était un poids trop lourd à gérer, un stress inutile. C'était les coups et les blessures de trop, les agressions et les tentatives de meurtre qui n'auraient jamais dû se produire. C'est à ses vingt et un an qu'elle frappa sa mère pour la première fois, se rendant les coups, les morsures et les injures aussi violentes et malsaines.

Jannah, on la brisa le jour de ses vingt-trois ans, alors qu'elle venait tout juste de s'installer avec son potentiel amant, se calmant petit à petit, recherchant l'affection qu'elle n'avait jamais eu. Sa mère craqua définitivement, mettant fin à la vie de ses enfants, les empoissonnant tous pour espérer retrouver une vie tranquille, faisant accuser sa fille pour meurtre, allant jusqu'à mutiler son propre corps. Jannah, elle fut retrouvée chez elle par les flics, assommée par l'alcool bu, un joint coincé entre les lèvres à moitié nu avec son compagnon. Les deux furent arrêtés pour drogue, agression et meurtre. Aucune enquête ne fut menée et sa mère fut jugée innocente. Sa fille passa deux années en prison, côtoyant autres chiens d'égouts et assassins, qu'ils soient des hommes ou des femmes.

Puis tout fut détruit de nouveau. Elle était libre, mais partiellement. La prison s'était débarrassée d'elle pour une modique somme d'argent. Ils l'avaient vendue, elle, la terreur des quartiers, le monstre sans âme, ils allaient l'envoyer en France, en tant que cobaye pour des expériences scientifiques. Elle qui ne connaissait rien à la vie en société, qui a vécu telle une bête sauvage parmi les conteneurs et les décharges. Sa mère ne les avait pas priés, les papiers furent signés et la voilà prête à partir, alors que l'esclavagisme était aboli depuis longtemps. C'était ça ou la torture de toute façon, ils avaient besoin de sous et elle était un élément trop perturbateur et potentiellement récurent. Jannah, c'était le poids inutile qu'il fallait virer.

Elle posa le pied à Paris, sans connaître un seul mot français, se faisant manipuler sans connaître les ordres donnés, sans même un traducteur. On la jeta dans un laboratoire, désorientée, sans comprendre, sans rien connaître. Pour la première fois, elle s'est retrouvée en position de faiblesse, sans défense et sans moyen de communication. Même lorsqu'ils l'ont laissé avec d'autres personnes, rien ne sortit de sa bouche, silencieuse et abattue, trahie et désorientée.

Jannah, elle plana, débloquant et hurlant à la mort chaque soir. Enfermée tel un chien, tenue en cage comme une bête féroce, ils l'ont drogué, l'ont broyé, détruite, transformée. Douleur, souffrance, martyre. Durant combien d'années ? Plus aucune force, ne serait-ce que pour se lever et se nourrir, pour se laver et rester propre. Pour ne pas sombrer dans la démence la plus totale et finir tel un légume vivant comme sa chienne de mère, elle supporta les injections, les expériences et les regards. C'était une attraction, des critiques incomprises, des paroles étrangères qui lui hantaient le cerveau, l'empêchant de dormir la nuit.

Une année de calvaire incessant, aboutissant enfin à quelque chose. Tout s'atténuait petit à petit, marchant de nouveau sans problèmes, retrouvant l'appétit. C'est un beau matin qu'elle comprit enfin le pourquoi de toutes ses douleurs. Deux cornes, ou ce qui pouvait y ressemblait, trônait sur le haut de son crâne, fières bien qu'encore petites. On vint la chercher, ils avaient pris soin d'amener un interprète. Jannah s'était la réussite attendue, maintenant elle devait être éduquée pour vivre en société. On lui apprit petit à petit la langue française, et c'est en faisant d'incroyables efforts qu'elle s'en est sortie, elle qui n'a jamais été à l'école, qui sait à peine multiplier et qui ne connaît rien à la vie si ce n'est celle de la rue. Elle réussit à communiquer et à comprendre au bout de trois longues années d'acharnement, bien que son maudit accent ne voulait pas partir.

Elle était retenue en cage et allait être vendue dans quelques mois, elle obéira à son maître et le servira corps et âme, anéantissant le peu de liberté que les hommes lui avaient laissé, l'abaissant au titre d'animal domestique. Honte et dégout, intolérance et refus. Jannah, elle a pris la fuite un soir d'orage après qu'une coupure de courant général ai grillé les systèmes de surveillances. Elle a dit adieu à ses menottes invisibles lui brisant les entrailles, retournant à cette vie de chien errant qui malgré tout, a toujours fait battre son cœur à la chamade. Se faire poursuivre, agresser, menacer. N'était-ce pas ça la vie ? Depuis un peu plus d'un an, elle court, fuit et souhaite plus que tout mettre un terme à cette soumission.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par Jannah le Ven 31 Oct 2014 - 13:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Maître de : Ma pelotte
Hybride de : Mads
Messages : 1423
Disponibilités : Plus le soir et le week end

Feuille du perso
Race: Neko
Age: 19/20 environs
Double/Triple compte: Rose Valey, Hannah Ti, Kaysha
avatar
@ Neko Kawai

MessageSujet: Re: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   Ven 31 Oct 2014 - 0:50

Bienvenue mwa Bon courage pour ta fiche ^^ C'est original comme race ^^ J'ai hâte de voir l'histoire pour la Malaisie


#009900 Miaw


Merci Pride, Lou, Free, Yuka, Kanami et Dewey !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mastersandnekos.forumactif.org/
Jannah
Messages : 51
Disponibilités : tous les jours

Feuille du perso
Race: Cerf
Age: 26 ans
Double/Triple compte: Teresa M. Ackermann | Andromaque Rolzhausen | Zelda Goldsmith
avatar
Hybride Rebelle F

MessageSujet: Re: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   Ven 31 Oct 2014 - 2:52

Merci à vous, many hugs ♥(ノ´∀`)

@Hayden : Contente que Jannah te plaises déjà ;A; ~ ♥ *hugs*
@ Melody : J'aime bien changer de ce qu'on voit habituellement et donc éviter les nekos / kitsunes / inus / okami, ça change >w<

Physique et histoire finis, peut-être quelques retouches au niveau du physique et une correction de l'histoire ~
Le caractère arrive demain matin +w+
(enfin, ont est déjà vendredi vu l'heure qu'il est, mais osef ~ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iona Stokey
Maître de : Sania
Messages : 104
Disponibilités : Tous les jours

Feuille du perso
Race: Humaine
Age: 25 ans
Double/Triple compte: Lilal/Natasha Pistoletov
avatar
@ Fort

MessageSujet: Re: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   Ven 31 Oct 2014 - 3:21

Bienvenue ♥️

Moi aussi je suis déjà fan de ton perso, urhfzeygvbidzhkj ballon (en plus c'est REIMU - sauf si j'ai du caca dans les yeux -)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jannah
Messages : 51
Disponibilités : tous les jours

Feuille du perso
Race: Cerf
Age: 26 ans
Double/Triple compte: Teresa M. Ackermann | Andromaque Rolzhausen | Zelda Goldsmith
avatar
Hybride Rebelle F

MessageSujet: Re: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   Ven 31 Oct 2014 - 13:46

Merci beaucoup EFKJERGKLNRGKTRNJLKHB ~ ♥ 。◕‿◕。

Reimu pue tellement le swagg щ(ಥДಥщ)

J'en profite pour signalée que ma fiche est normalement terminée, c'est torchon, c'est pas beau, désolé (シ_ _)シ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélody
Maître de : Ma pelotte
Hybride de : Mads
Messages : 1423
Disponibilités : Plus le soir et le week end

Feuille du perso
Race: Neko
Age: 19/20 environs
Double/Triple compte: Rose Valey, Hannah Ti, Kaysha
avatar
@ Neko Kawai

MessageSujet: Re: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   Ven 31 Oct 2014 - 13:54

J'aime beaucoup l'histoire ^^ Il y a quelques fautes comme "parkour" mais sinon tout est bon ^^ Je te valide o/


Tu es validé(e) !

Bravo !


J'espère que tu es allé(e) lire et approuver le réglement sinon va vite le faire ! N'oublie pas d'aller recenser ton avatar, de recenser ton groupe et de faire ta feuille de personnage ! (Pour cela il suffit d'aller dans "profil" et aller dans "feuille du perso"). Tu peux maintenant faire une demande de maître ou d'hybride ou bien de rp tout simplement. N'hésite pas à aller demander un lieu de travail ou d'habitation. Si tu doit t'absenter nous te conseillons de les signaler. Si tu veux faire parti du Staff c'est ici. Tu peux bien sûr participer au flood et jeter un oeil sur les évent. N'hésite pas à nous envoyer un Mp ou demander de l'aide si tu as un soucis ^^


Fiche faite par Zoka.


#009900 Miaw


Merci Pride, Lou, Free, Yuka, Kanami et Dewey !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mastersandnekos.forumactif.org/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Why can't I see all the colors that you see ? [TERMINÉE 100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Jamais deux sans trois... Choose your colors
» TROISIÈME INTRIGUE ☼ a festival of colors.
» Aiden ♦ Yo, ho, haul together, hoist the colors high. Heave ho, thieves and beggars, never shall we die.
» Feufeu' Art ✧ Can you paint with all the colors of the wind?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
V1 MN :: ~ GESTION DU PERSONNAGE ~ :: Présentations validées-