NAVIGATION

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Someone to love me? Impossible (Terminé ~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reiji
Messages : 74
Disponibilités : 7n/7

Feuille du perso
Race:
Age: 27
Double/Triple compte:
avatar
Hybride Docile M

MessageSujet: Someone to love me? Impossible (Terminé ~)   Mar 16 Juin 2015 - 14:35





“Fiche d'identité”
Nom : ~
Prénom : Reiji
Surnom : N'en a pas ~
Age :  20
Sexe : Masculin
Orientation Sexuelle : Ne sait pas *frissonne*
Statut Social (argent): Vit aux crochets du laboratoire
Métier  : ~
Race : Vampire
Groupe : Hybride Docile
Origine(s) & nationalité(s) : Franco-Russe ~


“Et toi ?”
Ton surnom / puff ? Ritsu
Ton avatar, c'est : Heine Rammsteiner ~ DOGS
Comment as-tu découvert le forum ? J'étais parti manger à Kfc, puis au final on a atteri au Subway so .... (ET LE SUBWAY T'AS HIGH KICK MAGGLE ! )
Tu le trouves comment ? Tu as des idées pour l'améliorer ? Euh, la mer noir ?
T'es le DC de quelqu'un ? Ren L. Delaunay / Adrian Rolzhausen
Tes disponibilités ? 7/7

Code du règlement : Validé


“Physique”
Reiji, hormis ta tronche d’albinos, on remarque rapidement chez toi des détails qui ne pourraient pas passé inaperçu. Un visage fin, une gueule de requin plutôt, tu n’as pas l’air spécialement beau, mais tu dégages quelque chose qui te rend effrayant et pourtant mignon ? Surtout quand tu as cette bouille enfantine et apeurée, car qu’on se le dise, tu es souvent mort de trouille. Le moindre contact avec une femme te ferait presque pleurer, alors tu restes cloitré dans le labo.

Pour avoir vu plusieurs fois ton corps dans la glace, tu as une bonne silhouette, pas vraiment musclé mais pas gros, tu es dans une moyenne au vu de ta grande taille, cependant ta peau très blanche et les différentes cicatrices que tu as te rendent inhumains, même si à première vue on pourrait te croire humain, il te suffit de sourire pour prouver le contraire, présentant des canines proéminentes.

Tu as la tête même du mec sorti d’un asile, ces nombreux rictus qui passent sur ton visage lorsque le métal dans ta peau te fait souffrir te donnent un air terrifiant, et le look que tu adoptes depuis que le labo te fournit des vêtements n’aide pas la chose.



“Caractère”
Concernant ta psyché, là  aussi il y a beaucoup de choses à dire. Tout d’abord il faut que les gens sachent que tu es quelqu’un d’absolument adorable, mais que tu es aussi retardé, on t’a volé ton enfance et ton adolescence, alors tu te montres distant, froid avec les gens, surtout les femmes en qui tu n’as plus aucune confiance.

Tu es gynéphobe , la moindre approche d’une femme te provoque une crise d’angoisse, te recroquevillant sur toi-même, tu finis bien souvent par pleurer en espérant qu’elle ne te frappe pas. Marqué à vie par les violences et les déviances de ta mère, tu n’arrives plus vraiment à accorder ta confiance aux autres, tu en meurs pourtant d’envie. De nature sociable, tu arrives cependant à t’ouvrir parfois, jeune homme révélant une joie à toute épreuve en présence des autres hybrides du labo, il t’arrive de mettre l’ambiance, lançant des vannes au personnel du labo.

Un concentré d’énergie quand tu n’es pas pris de crise, tu as finis par  apprendre la boxe anglaise avec un des membres du personnel, passant des heures à rendre chaque coup que ta mère a pu t’infliger, pris dans la spirale de la peur tu n’arrivais pas à surmonter ça tout seul, et maintenant tu as retrouvé de l’espoir et une rage de vaincre à toute épreuve.

On pourrait te croire masochiste, à première vue personne n’aurait pu subir autant que toi sans devenir fou, et ils ont sûrement raison, ton amour pour ta mère t’as poussé à encaisser tellement de choses que tu pourrais en rire maintenant. Aimant, dépendant, tu avais peur d’être seul, et grâce à dieu tu n’as pas eu à le rester trop longtemps, seulement le temps que tu as passé à l’hôpital.


“Raconte nous ton histoire ! ”
La vie n’est pas qu’un long chemin semé d’embuches, pour toi elle a été impitoyable. Né au sud de la France, de parents de nationalités différentes, un père russe et une mère française. Reiji, c’est le nom que t’as donné ton père à ta naissance sans que ta mère ait son mot à dire, tu ne l’as pas beaucoup connu, il est parti avant que tu puisses lire et écrire, et ça a été le début du cauchemar.

Elle s’est transformée, au fur et à mesure que le temps passer elle est devenue froide, insensible, violente. L’alcool, la drogue, les inconnus qu’elle ramenait à la maison, depuis que ton père vous avez abandonné, tu t’es retrouvé seul, avec une mère qui n’avait rien à foutre de ce qui pouvait t’arrivé. De nombreuses fois tu n’as pas eu de repas pendant plusieurs jours, elle s’en moquait, tout votre argent était dépensé en alcool, en cocaïne et bien d’autres drogues. Puis elle a fini par sombrer vraiment, tu n’es pas aller à l’école, elle ne voulait pas que tu sortes, sorte de geôlière qui avait peur de l’abandon, elle te retenait prisonnier et tu ne pouvais rien dire, à ton âge tu prenais ça pour de la gentillesse, elle ne voulait pas se retrouver seule, mais pourtant elle a tout fait pour que tu t’éloignes.

A l’anniversaire de tes 9 ans, elle a commencé à devenir violente, sans doute l’effet de tout ce qu’elle prenait depuis des années, en manque d’argent elle ne pouvait pas forcément avoir ses doses quotidienne, alors elle passait ses nerfs comme elle pouvait, et quoi de mieux qu’un enfant silencieux qui lui rappelle son mari qui s’est enfui ? Au début c’était juste de la violence, des claques, des coups de pieds, des gestes que tu ne comprenais pas et auquel tu cherchais une explication. Tu as appris à lire et à écrire en cachette, quand elle était trop défoncée pour te faire du mal, tu n’avais aucun échappatoire à part la télévision, tu passais tout ton temps devant, abruti au plus haut point par ce divertissement et l’absence de vie, tu as finis par devenir un espèce d’objet, tu ne réagissais plus à grand-chose, et elle a continuée de passer ses nerfs sur toi, se montrant un peu plus cruelle avec le temps.

11 ans, l’âge d’entrée au collège, l’âge où la plupart des gens découvrent la vie, pour ta part tu n’y as rien découvert, tu étais seul la plupart du temps, albinos et couvert de cicatrice, tu prenais tes distances, les filles t’effrayer, alors que tu semblais les intéresser, et du coup les garçons jalousaient cette compassion dont les gens faisaient preuve à ton égard. Ça t’as valu de l’isolement, pendant un nombre d’années indéfinissables tu à passer tout ton temps seul, subissant les foudres de ta mère sans broncher. Jusqu’à ce que les choses empirent.

Elle a profité de toi, elle devait être en manque, tu n’avais que  15 ans et pourtant elle t’as sautée dessus comme si tu n’étais qu’un bout de viande, bien plus que les souffrances physiques, ce jour-là elle t’as aussi brisé psychologiquement, tu as crié, tu t’es débattu et pourtant c’était trop tard. Elle venait de te voler ton innocence, ta virginité, tu n’étais plus rien et les tortures n’ont fait qu’empirer, de plus en plus cruel, tu as finis par tout subir sans broncher, sauf quand elle y allait un peu trop fort.

Et pourtant tu es entré au lycée, après l’été de tes 15 ans, tu as commencé à essayer de guérir, de t’ouvrir un peu plus aux gens, et le lycée et vite devenu un échappatoire, trop apeuré et aimant, tu t’es dit que personne  ne croirait les paroles d’un adolescent, alors tu as continué de subir, pendant tout ton lycée tu as vécu dans cet enfer, restant le plus tard possible en cours, traînant les rues en espérant qu’elle dormirait à ton retour, et pourtant elle t’attendait, et quand tu avais le malheur d’arriver trop tard elle découvrait des méthodes pour te faire souffrir, ébouillanté, découpé, briser, tu pensais tout connaître de la souffrance, subissant ses viols sans rien dire, tu aurais pu essayer de te rebeller, si ton corps en avait eu la force, tu étais paralysé par la peur, et rien ne pouvait te sauver, pas même la justice. Personne ne croyait l’histoire d’un jeune adolescent.

Un événement te fit partir, alors que tu venais de passer tes examens de fin de lycée, ta mère te récompensa en t’offrant une souffrance que tu n’avais jamais expérimenté, t’appliquant une plaque en métal chauffé dans la nuque qui resta bloqué dans ton corps, elle te brisa une nouvelle fois, mais cette fois fut la fois de trop, tu as finis à l’hôpital, passant presque une année entière en soins intensifs, tu as survécu de peu, regrettant même de vivre au moment où tu sortis du coma.

Pourtant la vie devint plus simple, malgré les regards des gens face à ton corps couverts de cicatrices, tes cheveux blancs et tes yeux rouges tu parvins à trouver un petit boulot de serveur, vivant seul depuis que ta mère avait été interné, tu te débrouillais à ta façon. Tu as même découvert l’amour, le vrai quand une cliente que tu appréciais te laissa son numéro, vivant une histoire d’amour et emménageant rapidement ensemble, tu repoussas ses avances dans le lit plusieurs fois, ta peur des femmes était encore trop présente, tu ne supportais pas qu’elle te touche et te mettais à pleurer comme un gamin qui s’est fait mal, et c’est sans doute pour ça qu’au bout d’un an elle t’as quittée, te laissant encore une fois seul et brisé, cette fois la douleur était insurmontable, ton cœur était en miette, et tu tentas de mettre fin à tes jours.

Avalant différents médicaments que tu pris avec beaucoup d’alcool, tu pensais pouvoir mourir sans souffrir, quel idiot tu fais, car tu te réveillas une nouvelle fois dans un lit d’hôpital, pleurant de chaudes larmes car tu ne savais pas comment en finir, tu avais peur de la douleur, même si tu avais finis par t’y habituer, tu ne voulais pas mourir en souffrant et ta tentative de suicide avait échoué, tu ne savais plus quoi faire.

Tu passas un mois entier à l’hôpital, fêtant ton 19ème anniversaire dans ce lit où personne ne vint te rendre visite, tu n’avais plus de famille, aucuns amis, et tu ne savais pas comment remonter la pente, pourtant un prospectus te mit la puce à l’oreille, des gens cherchaient des cobayes humains, tu te renseignas auprès des médecins, qui te dirent de ne pas le faire, que le taux de réussite était inférieur à 20% et que la plupart des gens qui intégraient les programmes de recherche mourraient en quelques jours, tu avais trouvé un moyen de mourir sans douleur, c’est tout du moins ce que tu croyais.

Tu as fait le voyage jusqu’à Paris, l’hébergement ainsi que la nourriture était fourni dans le contrat, tu ne pouvais pas rêver mieux, marchant à vive allure jusqu’au laboratoire où t’attendais une mort certaine, un sourire figé sur les lèvres. Comment un jeune homme de 19 ans peut vouloir mourir ? En vivant avec du métal dans le corps, c’est douloureux, très douloureux, et tu ne voulais plus te battre, tu n’as jamais eu la volonté pour de toute façon.

Tu fis la rencontre du chef de projet, celui qui t’as reçu en entretien, un certain Adrian Rolzhausen, un vieux bonhomme qui a tiré une tête bizarre en te recevant, comme si il te connaissait. Et après avoir passé une série d’examens médicaux, les tests ont débuté. Le but ? Transformer des humains en hybride aux caractéristiques mythologiques. On t’a fait suivre un traitement, tu as subis plusieurs opérations,  toutes plus douloureuses les unes que les autres, et tu as découvert qu’à la fin de tous les traitements tu étais encore vivant, vivant et changé.

Des dents plus tranchantes et pointues qu’avant, c’est tout ce qui était visible, ta peau était encore plus blanche, tu te demandais ce qu’on t’avait fait, et pourquoi tu devais vivre dans le sous-sol du laboratoire. Un espace de vie y avait été emménagé, là tu as fait la connaissance de plusieurs autres cobayes qui ont survécus, faisant finalement ami-ami avec eux, vous vivez depuis dans le laboratoire, et Adrian vous rend souvent visite pour voir comment vous évoluez, après deux ans passés enfermés dans le labo, il est devenu un père, et ton état s’est stabilisé au point que tu es prêt à être adopté, surprotégé,  il ne te laissera partir que si il estime la personne assez bien pour te recueillir.

Pendant cette période d’adaptation il t’a aidé à surmonter ton envie de mourir, et même si tu ne penses toujours pas pouvoir être heureux, tu as été convaincu que la vie valait peut-être la peine d’être vécu, et tu t’es adapté aux changements qui se sont produits chez toi. Le soleil t’affaiblit et te provoque de violentes migraines, tu ne peux plus digérer d’aliments solides à part de la viande, et tu as en permanence envie de mordre les gens, chose assez rare pour être soulignée. Adrian t’as aussi parlé de ta mère, vu qu’il la connaissait, il t’a même annoncé que tu avais une demi-sœur, personne dont il parle avec une dévotion frôlant presque le fanatisme. Finalement tu attends, au bord de la folie dans cet endroit où ne filtre jamais la lumière du soleil que quelqu’un se présente et t’adopte, finalement tu auras peut-être l’occasion de commencer une nouvelle vie en tant qu’hybride.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromaque Rolzhausen
Messages : 68
Disponibilités : 7j/7j

Feuille du perso
Race: x
Age: 23 ans
Double/Triple compte: Jannah | Teresa M. Ackermann | Zelda Goldsmith
avatar
Maîtresse Gentille

MessageSujet: Re: Someone to love me? Impossible (Terminé ~)   Mar 16 Juin 2015 - 14:39


Voilà.
Juste.
Épouse Andromaque.
T'as
pas
le
choix.

Je vole le travail de Iona (les hybrides nous volent notre travail #Teresa2017) et je te prévalide vu que j'avais déjà tout lu.




Dernière édition par Andromaque Rolzhausen le Mar 16 Juin 2015 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Spark
Messages : 260
Disponibilités : 7/7

Feuille du perso
Race: Humain.
Age: 23
Double/Triple compte: perfect Judith
avatar
Civil

MessageSujet: Re: Someone to love me? Impossible (Terminé ~)   Mar 16 Juin 2015 - 14:44

je t'aime.
salut.
(rebienvenue)(je lirais tout plus tard mais du peu que tu m'as dit, ce perso' en jette)(réserve-moi un rp avec quituveux)(merci)


elly & jade.


« ANOTHER LOVER HITS THE UNIVERSE. THE CIRCLE IS BROKEN. BUT WITH DEATH COMES REBIRTH. AND LIKE ALL LOVERS AND SAD PEOPLE, I AM A POET. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Stelly
Hybride de : Goku Kyoran
Messages : 192
Disponibilités : Plus le soir

Feuille du perso
Race: Flandre
Age: 19
Double/Triple compte: Melody, Hannah Ti, Jade Crystal, Cerise E. Archa
avatar
@ Color Ninja

MessageSujet: Re: Someone to love me? Impossible (Terminé ~)   Mar 16 Juin 2015 - 14:47

J'adore trop tes gifs XD Bienvenue et amuse toi bien avec nous ! Si tu as des questions on est là aw

Azy Tere j'avais pas vu D:





“VAZY WESH T'ES VALIDÉ(E) ! ”
Ça y est, t’es validé(e) ! Félicitations ! Nous sommes heureux de t’accueillir parmi nous, en espérant que tu t'y sentes bien.

Tu peux dès à présent faire une demande de RP, d’adoption (hybrides ou maîtres), d'habitationou encore de lieu de travail. N'oublies pas de faire une demande de RP ~

N’hésites pas à poster une fiche de liens pour te lier aux autres personnages du forum ou encore à passer sur la ChatBox pour te familiariser avec les autres.

Par contre, n’oublies surtout pas de remplir ta fiche de personnage, de rajouter le lien de ta fiche et d’aller te recenser sur les différents sujets : avatars / groupes / race.

A la moindre question, n’hésites pas à envoyer un MP à un membre du staff qui sera là pour éclairer ta lanterne.







“Mon regard se voile, peut importe ce qu'on pense de moi, comprendre ce monde, ça ne m’intéresse pas." | ❖990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Someone to love me? Impossible (Terminé ~)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Someone to love me? Impossible (Terminé ~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — please don't say you love me - ALBA [TERMINÉ]
» Made to Love. [Pv Lysandre] - Terminé -
» [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.
» Vegas - Love Game [Terminé] [Hot]
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master & Néko V1 :: ~ GESTION DU PERSONNAGE ~ :: Présentations validées-